L’enfant Agaricus

Introduction Avec Agaricus, nous allons étudier aujourd’hui un remède impossible à prescrire tant que vous n’avez pas étudié sa matière médicale. La plupart du temps je manquais sa prescription au bénéfice de médicaments plus connus comme Tarentula hispanica et Tuberculinum. Quand on rencontre un enfant Agaricus, on peut imaginer quel degré de répression est nécessaire pour parvenir à donner aux autres un aspect « présentable » à l’âge adulte. En effet, Agaricus est probablement l’un des enfants les plus agités de la matière médicale, peut être plus encore que Tarentula hispanica avec qui il rivalise bien souvent. Voici la description qu’en donne Metzer : "Un enjouement nerveux excessif des enfants avec une agitation mentale et motrice, ils rient, chantent, dansent et courent de partout avec exubérance… Ces enfants qui ne tiennent pas en place mettent à rude épreuve la patience de leurs parents à cause de leur agitation. Lorsqu’ils jouent, ils sont brutaux, sans limites, plein d’entrain et incroyablement agiles ; malgré d’indéniables capacités, ils ont de médiocres résultats scolaires à cause de leur inconstance mentale. Ces enfants n’ont pas de persévérance du fait de leur agitation physique et mentale, ils passent sans arrêt d’une chose à l’autre et ne sont jamais concentrés. A cause de cette agitation, ils sont très maladroits et laissent souvent tomber les objets. Une fois au lit, ils bougent leurs fesses de façon rythmique ou ils roulent la tête. Dans le traitement de la chorée, j’ai toujours trouvé Agaricus comme étant le plus fidèle remède. Les enfants Agaricus sont fréquemment énurétiques, surtout après qu’ils se soient excités ou après un jeu où ils se sont donnés à fond… " Vous voyez déjà ici poindre le diagnostic différentiel avec Tarentula hispanica, c’est une préoccupation fréquente si vous avez ce genre d’enfants en consultation : Tarentula hispanica roule en effet la tête, comme Agaricus mais dans Tarentula ce mouvement est souvent en relation avec un état douloureux. C’est même une keynote qui le fit prescrire au Dr. Lippe à sa fille qui était en train de souffrir abominablement des douleurs d’un cancer du foie. Le remède venait d’être expérimenté et depuis lors, il a toujours agi dans ce genre de cas terminaux et terriblement algiques. Je me souviens qu’une fois mon fils s’était réveillé pour une poussée dentaire qui lui faisait très mal, à demi réveillé je lui donnais Chamomilla routinièrement, et sans le moindre résultat. Le temps que ses cris finissent de me réveiller, je réalise qui roule sa tête à cause de la douleur, je lui donne donc Tarentula 30, dont l’action fut quasiment instantanée… Tandis que l’enfant Agaricus apprend à parler et à marcher tardivement, vous n’aurez pas ces antécédents en vue de la prescription de Tarentula. L’enfant Tarentula aime beaucoup le sel, le chocolat, et présente une sensibilité anormale à la musique. On dit « il a la musique dans le sang », tellement il danse et se trémousse, parfois collé aux enceintes… Ceci ne se voit pas chez Agaricus dont les mouvements, tics, et grimaces s’apparentent à la chorée. Cependant, l’enfant Agaricus adore le rythme des tambours (ajout) et s’il danse c’est de façon à se tortiller sans vraiment avoir le rythme (Danser, de façon grotesque). Tarentula est le spécialiste des coups en douce lorsque les parents ont le dos tourné, tandis que l’enfant Agaricus a une imagination tellement débridée qu’il invente toutes sortes de choses, de scénarios. La maman de l’enfant Tarentula a souvent vécu une situation d’amour non payé en retour, tandis que chez l’enfant Agaricus (ceci est une hypothèse personnelle qu’il faut encore valider) on retrace souvent un parent ou grand parent qui a participé à un conflit armé. Ça va péter : PLANQUONS-NOUS ! Les signes d’Agaricus se comprennent avec limpidité dès qu’on comprend que le sujet se sent l’objet d’une menace permanente à laquelle il ne peut se soustraire, contre laquelle il ne peut lutter. Il s’agit d’un sujet hypersensible qui va avoir tendance à tout exagérer. Au centre de sa problématique j’ai représenté un triangle Danger, Peur, Abri, que nous allons commenter. Précisément, c’est surtout un inconscient plein d’images de guerre qui anime tout le personnage : PSY : BATAILLES, combats, parle de (Voir Sommeil-Rêves-Batailles, Rêves-Combats) : agar.88, bell., hyos. PSY : ILLUSIONS, imaginations, hallucinations / officier, il est : agar., bell., cann‑i., Cupr. Il s’imagine être au beau milieu d’une guerre, le danger est omniprésent, il faut sans cesse être prêt à dégainer. On a tous vu dans un film ou l’autre la caméra faire un gros plan sur le visage en sueur et tout crispé d’un héros en train de désamorcer une bombe qui menace d’éclater à la prochaine seconde, ce n’est certainement pas loin de la situation inconsciente du petit Agaricus. Parfois le patient adulte décrit qu’il se sent obligé d’agir comme il le fait, mais par extension, il est clair que cette rubrique s’applique au fait que les sujets Agaricus ont besoin de bénéficier d’un abri à tout prix, quitte à se mettre sous la dépendance d’une personne qui les protège. PSY : ILLUSIONS, imaginations, hallucinations / surhomme / contrôle d'un, il est sous le (voir Étrangers-Contrôle, Influence, Voix-Obéir) : agar., anac., lach., naja., thuj. Vous voyez ici la différence subtile avec un cas de Veratrum album. En effet, Veratrum est capable de manipulation à un degré rare : séduire le chef, devenir son copain, tandis que ceux qui peuvent être soumis seront soumis. Chez Agaricus, l’idée c’est de se soumettre à une personne protectrice : les adultes prodiguent un amour sans borne, plein d’attention, afin de séduire celui ou celle qui devient leur protecteur et qui prend leur vie en charge, fait face aux problèmes à leur place, prend les décisions, etc. Une fois plus grands, les enfants Agaricus trouvent une copine ou une épouse qui leur sert de nounou ou de maman. « Ce sont des individus à la volonté faible et qui demandent l’avis de tout le monde : que dois-je faire ? » (George Vithoulkas). C’est par manque de courage qu’ils répriment plus tard leurs émotions à cause de la peur des conséquences, tandis que Veratrum possède ce comportement par pur calcul et opportunisme. Ceci fait ressembler plus tard Agaricus à Staphysagria, Pulsatilla ou encore Baryta carbonica. Il faut certainement ajouter Agaricus à la rubrique Colère refoulée et Colère avec indignation (à côté de Cicuta au 3eme degré), et Confiance en soi, manque de. Tout ce qui est refoulé au niveau psychique s’exprime au plan physique sur la motricité, avec les tics, les grimaces, l’agitation, la maladresse. Il faut imaginer ce qui-vive permanent pour comprendre l’angoisse qui est celle de ces petits patients ; ils vivent comme s’ils étaient en guerre avec l’idée de risquer de se faire abattre à chaque instant. Cette notion d’abri à tout prix se voit jusque dans les dessins de ces enfants : ils se représentent volontiers dans une cabane. Ils sont collés à leur mère dont ils dépendent énormément, certains se dessinent dans le ventre de leur mère. Tous les extrêmes : exagération Amplification En étudiant Agaricus on sera frappé comme tout semble amplifié : la joie n’est pas une simple joie, c’est de l’extase ; la colère n’est pas un simple accès d’humeur mais peut devenir une véritable crise où la force est décuplée avec des pulsions destructrices ; l’enfant ne se contente pas de jouer, mais il y va à fond, corps et âme, il bouscule tout sur son passage ; etc. Les émotions se trouvent démultipliées aussi : il peut y avoir les accès de colère que nous avons décrits mais la plupart du temps l’enfant ne contrôle pas bien le déclenchement du rire, il rit sottement pour des bricoles ; il s’agit même d’un rire involontaire (ajout au 2eme degré) et bruyant. Les attitudes qu’adopte l’enfant peuvent être aussi très bizarres, ou encore il se met dans des positions elles aussi étranges. L’enfant porte cette exagération en lui, il est souvent vantard (ajout, Nux-v, Lach), il exagère ses douleurs (Verat les simule), il se décrit avantageusement, il désire plus que ce dont il a besoin (ajout). Un autre phénomène lié à la notion d’exagération est celui où l’enfant ne parvient pas bien à estimer les tailles et les distances. Le remède abonde d’états contradictoires (ajout), passe d’un état dans son opposé ou d’une chose à l’autre. GE : MÉTASTASES (Voir Alternances-États, Changement-Continuel, Contradictoires) : abrot., agar.1b+7, ant‑c.1b, ars.1b, carb‑v., cimic.7, colch., cupr., lac‑c., lach.3, nat‑p.49, puls., sang., sep.3, sulph. C’est ici le moment de rappeler le sens de cette rubrique Métastases qui signifie qu’une affection quitte un organe pour en gagner un autre. Dans Agaricus il faut avoir en tête la survenue de signes physiques à cause d’un refoulement psychique. Pensez y devant des enfants qui se mettent à avoir des troubles du comportement ou des troubles neurologiques après qu’ils aient été moqués, raillés par leurs camarades. C’est un grand remède de refoulement de la colère quand on est le laissé pour compte dans une famille, etc. Un remède tuberculinique A cause de cette variabilité, vous réaliserez qu’Agaricus est étroitement apparenté à Tuberculinum. Il sera très facile de prendre l’un pour l’autre, c’est pourquoi je consacre maintenant un peu de tempes à étudier leurs signes communs les plus fréquemment rencontrés : PSY : CRIER, hurler : acon., agar., …., apis., …., cupr., …7, lyc., … nux‑v., … phos., plat., … stram., …., …, tub., verat., zinc. Même sans retard apparent, les enfants de ce type s’expriment bien souvent par des cris, le genre de cris strident qui vous fait décoller de votre chaise, on les repère donc de loin, à travers la cloison de la salle d’attente. PSY : DÉTRUIRE, caractère destructeur (Voir Arracher, Casser) : agar., …., tarent., tub., verat. PSY : JETER les choses / personnes, sur des : agar., bell., tub.7 PSY : MÉCHANCETÉ, rancoeur, ressentiment, etc (Voir Commèrage, Cruel, Joie-Malheur, Malfaisant) : abrot., acon., agar., … tub.7, verat., zinc. L’enfant casse, renverse, brutalise les objets. Cette sorte de maladresse rustique est très caractéristique d’Agaricus. Les colères sont souvent très violentes, et il n’est pas rare si vous contredites le petit Tuberculinum ou Agaricus qu’il saisisse un objet sur votre bureau et vous le lance. Ce type d’enfant est capable de ruminer une grande rancœur pour peu que l’on n’aille pas dans leur sens. PSY : IRRITABILITÉ / matin / réveil, au : Agar., … Lyc., …., Tub.7 Au réveil, les parents ne savent pas comment prendre l’enfant tellement il est grognon, grincheux, insatisfait. Chaque matin est une épreuve pour eux et les parents… PSY : OBSTINÉ, ne démord pas (Voir Désobéissant, Opposé) : acon., act‑sp., agar., …., calc., …., cham., …., nux‑v., …7, tarent., thuj.1, tub.3, viol‑o., zinc. Cette obstination est très marquée, chez Tuberculinum c’est par esprit contraire, chez Agaricus on dirait que c’est presque à cause d’une inertie mentale : l’enfant à décidé une chose, il s’y tient, ne veut pas changer. PSY : LENTEUR de compréhension, difficulté à penser ou à comprendre / enfants, chez les : agar.7, anac.88, arg‑n., bar‑c., bar‑m.7, calc., calc‑p., carb‑s., iod., lyc., med.1, merc., sil., sulph., syph.7, tub.7, zinc. PSY : EFFORT / mental, agg par l' : abrot., agar., …., tub.7, vip., zinc. Les deux remèdes peuvent correspondre à des cas d’enfants retardés, mais sans toucher à ces extrêmes on observe toujours une difficulté à se concentrer, l’enfant préfère courir, et se dépenser plutôt que de rester assis à une table pour étudier. PSY : TÉMÉRAIRE, imprudent (Voir Irréfléchi) : agar.88, Falco‑pe.88, merc.88, op.88, stram.88, tub.88 L’agitation d’Agaricus et de Tuberculinum présente une source de danger permanent pour ceux qui les ont en charge : l’enfant profite de la première seconde d’inattention pour foncer se mettre dans une situation dangereuse. TE : MOUVEMENTS de la tête (agiter, hocher, secouer, etc) / roule la tête : Agar., …., tarent., Tub., Verat., … TE : ÉRUPTIONS / ECZÉMA : agar., …., Tub.7, Ust., Vinc., Viol‑t. TE : TRANSPIRATION du cuir chevelu : aesc., agar., …., calc., calc‑p., calc‑s., …., cham., chin., …., merc., … rheum., …., sil., …., stram., …., tub., valer., verat‑v., zinc. Les signes de la tête servent beaucoup pour prescrire l’un ou l’autre. Attention de ne pas se faire prendre au piège de la transpiration. Agaricus transpire d’une façon générale, Tuberculinum surtout la nuit en dormant. Ces enfants font souvent de l’eczéma du cuir chevelu, qui est un motif de consultation. Enfin, les mouvements de la tête de l’enfant Tuberculinum se voient surtout au coucher tandis que chez Agaricus, c’est à un degré bien supérieur, à tout moment. Il fait des pitreries, des grimaces, danse de façon grotesque, etc. Tuberculinum est certes agité mais ne présente pas cette sorte de chorée d’Agaricus. GM : DÉSIR sexuel / excessif : agar., …., tub., ust., zinc. Les deux types enfants sont très en avance sexuellement. Tuberculinum se masturbe beaucoup (Med), le petit Agaricus cherche déjà à embrasser sur la bouche. GE : BEAUCOUP de SYMPTOMES (Voir Contradictoires) : agar.3, tub.3 J’aime bien cette petit rubrique de Boger, qui rend de bons services. Votre patient vous abreuve de tas de signes ? Cela en soi devient un symptôme, pensez à Tub et Agaricus… GE : EFFORT physique / amél (Voir Courant-Amél) : agar.3, alumn.8, brom.8, canth., carc.88, cycl.3, fl‑ac.3+7, hep.3, ign., kali‑br.3, kali‑c.14, lil‑t.3, med.88, nat‑m., phys.3, plb., pyrog.88, rhus‑t., sep., sil., stann., thlaspi.3, tril., tub.88 Comme tous les nosodes, Tuberculinum est amélioré par l’effort physique. Chez Agaricus aussi le physique sert à évacuer la pression mentale. GE : TEMPS / orage ou tempête / avant : agar., … tub., zinc.3 GE : TEMPS / froid et humide, agg : abrot.1b, aesc.1b, agar., …., tub., urt‑u.8, verat., zinc., zing.3 Ces deux modalités climatiques sont importantes à avoir à l’esprit quand on vous amène des enfants qui tombent malades dès que le temps pluvieux s’installe. Maintenant que vous avez vu les ressemblances, un mot pour les différencier. Tuberculinum présente énormément plus de problèmes ORL qu’Agaricus. Son désir de choses salées, de viande, de charcuterie font facilement la différence. La nuit le petit Tuberculinum grince des dents, fait du somnambulisme, tandis que l’enfant Agaricus en général s’apaise complètement. GE : CHORÉE / sommeil, pendant / amél : Agar., Cupr.8, Hell., ziz. Devant un enfant Tuberculinum, on est frappé par la pâleur du visage et la finesse des traits soulignés par des lèvres très rouges. Ceci n’existe pas chez Agaricus qu’on sent tellement agité et instable qu’on se prépare à chaque instant à bondir pour l’intercepter dans sa prochaine bêtise. Intrépide / Phobique La plupart du temps, l’enfant Agaricus ne connaît pas la peur (ajout rubrique Courageux, ajouter xref Intrépide Voir Courageux). Il aime jouer à des jeux qui réclament une forte dépense physique, ou une grande endurance. Je suis certain que vous avez déjà vu ce genre d’enfants sur un terrain de rugby, qui fonce en avant, renverse tout sur son passage, et semble n’avoir aucune restriction. L’enfant se dirige spontanément vers les endroits les plus dangereux, le bord de la fenêtre, le bord de la falaise, ou grimpe aux arbres, etc. Il y a une absence du sentiment de danger (Agar, Falco-pe, Merc, Op, Stram, Tub à ajouter dans Téméraire, ajouter xref avec Courageux). Souvent l’enfant bondit, avec une agilité incroyable, un peu de partout et se prend pour le l’un des héros genre Spiderman et autres machins aux supers pouvoirs. On retrouve ici l’illusion d’être un officier, un grand personnage. De même, l’enfant Agaricus ne connaît pas vraiment de freins ni d’inhibitions morales. Chez l’adolescent on rencontre l’addiction précoce à l’alcool, à la cocaïne, etc. Farokh Master raconte que ces enfants se caractérisent par leurs absences prolongées, une dégringolade des résultats scolaires, jusqu’à finir par l’expulsion du collège. Aux antipodes de l’enfant hyperactif, la version « pépère tranquille » d’Agaricus se rencontre plutôt chez les enfants uniques : d’emblée ils ont bénéficié de deux parents à leur service et se sont installés dans un cocon d’où ils ne sont pas prêts de bouger… On est alors en présence d’enfants paresseux, très égoïstes, qui ne veulent surtout pas travailler. On trouvera même des phobies comme la peur des voleurs (ajout), la peur des fantômes (ajout) et la peur de l’eau (ajout). L’enfant cherchera à fuir toute responsabilité (ajout Lyc, agar). Farokh Master relève un signe intéressant : la peur d’étouffer la nuit surtout dans le premier sommeil. Maladresse, lenteur d’esprit, Retard/ Agilité, Excitation, Stimulation Dans Agaricus la correspondance entre le physique et le mental est toujours très frappante. Quand on examine l’espèce de maladresse, qui se caractérise comme une sorte de « non finesse » des mouvements, on est frappé de rencontrer cette « rusticité » aussi au plan mental avec une sorte de lenteur de compréhension. MB : MALADRESSE : aeth., agar., ambr., anac., apis., ars., asaf., asar., bell., bov., bry., calc., calc‑s., camph., caps., caust., cocc., con., dig.16, hell., hep., ign., ip., lach., mez.16, nat‑c., nat‑m., nux‑v., op., ph‑ac.16, phos.16, plb., puls., sabin., sars., sep.16+88, sil., spong., stann., staph., stram., sulph., thuj., vip. MB : MALADRESSE / Mains : agar., apis., bov., Carb‑s., con., Graph., Kali‑n., lach., Manc., phos., plb., Ptel., Rhus‑v., sep., sil. MB : MALADRESSE / Mains / tomber les choses, laisse (Voir Faiblesse-Mbres-Doigts) : Abrot., agar.3b, Alumn., apis., Bell., bov., Bry., con., Cycl., Gins., Hell., Hyos., Kali‑bi., lach., Nat‑m., Nux‑v., sep., sil.16, Stram., Sulph. MB : MALADRESSE / Doigts : agar., apis., asaf., bov., calc., calc‑s., Carb‑s., Graph., hell., Hyos., nat‑m., nux‑v., plb., Ptel., sep., sil. MB : MALADRESSE / Mbres inf : agar., Alum., caust., con., Gels., Nux‑m., Sabad., sil., Verat. MB : MALADRESSE / Mbres inf / trébuche en marchant (Voir Ataxie, Chanceler, Faiblesse-Mbres-Marcher-Agg, Incoordination) : agar., Calc., Caps., caust., Colch., con., gels., Hyos., Ign., Iod., Ip., Lach., Lact.3, Lil‑t., Mag‑c., Mag‑p., Nat‑m., Nux‑v., Op., Ph‑ac., Phos., sabad., sil., verat. On devine déjà de façon sous jacente la perturbation neurologique qui se trouve derrière un cas d’Agaricus. Cette impression de handicap est confirmée très tôt par un retard d’acquisition motrice et du langage parlé: MB : MARCHE / retard à l'apprentissage de la (Voir Faiblesse-Mbres-Enfant, Faiblesse-Mbres-Cheville-Enfant) : agar., bar‑c., bell., calc., calc‑p., caust., nat‑m., nux‑v., sanic., sil., sulph. PSY : PARLER / lent à apprendre à : agar., bar‑c., bell.5, bor.1b, calc.1b, calc‑p., caust.3, nat‑m., nux‑m., ph‑ac.1b, phos.7, sanic., sil.3, sulph.3 L’apprentissage scolaire pose les mêmes soucis: PSY : ERREURS / écrivant, en (Voir Confusion-Écrivant) : agar.88, …., lach., lil‑t., lyc., …., thuj. PSY : ERREURS / mots inappropriés, utilise des : agar., …., chin., …., lyc., lyss., nux‑m., sep., thuj., zinc. PSY : ERREURS / parlant, en : ..., agar., …., nat‑m., ..., thuj., zinc. PSY : ERREURS / parlant, en / effort, physique, pire après un : agar. L’enfant Agaricus est donc souvent un enfant qui présente une forme ou une autre de retard de développement. Vous voyez ici la différence avec un Baryta Carbonica, qui est quasiment toujours du type pépère tranquille, timide, et qui se cache derrière ses mains ou les jupes de sa mère. Quand vous êtes devant un enfant Agaricus, vous êtes effarés par son agitation, ses tortillements en tous sens, frappé par le fait qu’il ne semble pas clairement comprendre ce que vous lui demandez, et par son espèce de rire bête. L’enfant présente des stéréotypies, ou peut aussi chercher à se mordre ou se blesser. Ces stéréotypies sont fréquentes, on observe des mouvements répétitifs comme: Rouler la tête (Apis, Tarent, Tub) Faire de nombreux gestes des mains, comme si l’enfant voulait attraper quelque chose, Des tics (Carc, Cupr, Hyos), Se mordre (ajout, Elaps à ajouter), Déchirer et détruire Pensez aussi à Agaricus devant un enfant qui refuse toute sorte d’effort mental, incapable de se concentrer sur son travail scolaire, alors qu’il ne désire que courir partout, jouer et se dépenser. Ce genre d’enfant très têtu, n’est pas forcément obtus, on peut en rencontrer qui ont un très fin esprit d’observation et qui seront très curieux de tout (Lyc, Verat, etc.). Il pourra vous étonner en se mettant soudainement à se trémousser des fesses devant vous, tout en riant niaisement, voilà un tableau très caractéristique d’Agaricus. Ces enfants qui sont complètement dans « le gaz » le matin, se mettent à s’exciter de plus en plus le soir, pleins d’entrain, jouant, sautant de partout, dans une sorte d’hilarité, de rires, et de cris. Tout ceci fait d’Agaricus un immense remède d’enfant hyperactif, mais aussi de TDHA. Il est facilement stimulable, avec une grande loquacité, une imagination débordante qui lui fait inventer toutes sortes de scénarios. Cela en fait un enfant capable de tromperie et de mensonge pour mieux se « couvrir ». Il sera capable d’une sorte de générosité anormale, n’hésitant pas à donner ses sous (ajouter à Dilapide). Malgré cette joie, cet entrain particulier, l’enfant n’aime pas répondre aux questions qu’on lui pose. Voici deux rubriques très courantes et significatives : PSY : RÉPONDRE / aversion pour / chante, parle, mais ne répond pas aux questions : agar. PSY : RÉPONDRE / refuse de : agar., ambr., arn., ars., bell., camph., caust., chin., chin‑a., cimic., hell., hyos., led., lyss., nux‑m., nux‑v., petr., ph‑ac., phos., sabad., sec., stram., sul‑ac., sulph., tarent., verat. Ici encore les deux extrêmes se rejoignent chez Agaricus, le mutisme (sélectif) cohabite avec la loquacité. Quand l’enfant se sent blessé émotionnellement, il ne peut plus répondre non plus. L’excitation mentale cohabite avec les absences, les rêveries, etc. Farokh cite des cas d’enfants très doués à l’école, qui écrivent des chansons marrantes, ou joyeuses. Cette frivolité est l’une des marques du remède, en plus lorsque l’enfant ne pense plus qu’à une chose : laquelle de ses petites copines il va embrasser ! La colère et ses conséquences Agaricus enfant est capable de très fortes colères, d’autant qu’il ne connaît pas de limites et que sa force est décuplée quand il a un accès de rage. Il suffit de le voir jouer en se donnant à fond pour imaginer comment il rue dans les brancards quand il est énervé. Ceci en fait un enfant capricieux et très querelleur : Agaricus n’hésite donc pas à rentrer dans le lard des plus grands que lui, il ignore la peur. Bien que la mémoire soit souvent défaillante (l’enfant n’est parfois pas capable de répéter ce qu’on vient de lui dire), il garde une rancune incroyable contre ceux qui l’ont offensé et se monte des plans de revanche. La colère et son manque de contrôle produisent des auto-agressions. Mais quand la colère est contrôlée surviennent les troubles neurologiques. Je rappelle ici l’indication d’Agaricus chez les enfants qui deviennent les souffre-douleurs d’un prof, ou d’autres camarades. Agaricus est à ajouter (Farokh) dans les suites de reproches, les suites de réprimandes, les suites de frayeur. Quelques signes physiques Les écoulements, et d’une façon générale tout ce qui sort du corps peut sentir mauvais (Sulph). L’enfant ne supporte pas d’être touché en divers endroits du corps. Après avoir donné Agaricus les parents vous diront : c’est la première fois qu’il nous laisse lui faire un shampooing, etc. Cette sensibilité est fréquente au niveau du cuir chevelu (voir Tête Sensibilité Externe, fusionner avec Cuir Chevelu), au niveau du rachis (Ther). Tête Céphalée, agr. par temps froid (ou avec un coryza), agr. en ayant trop lu (ajout 2d, signe très fréquent qui fera consulter de nombreux ophtalmologistes pour rien) ; l’enfant est mieux en fermant les yeux (ou la céphalée l’oblige à fermer les yeux); amel. en marchant ou en bougeant la tête, amel. après la miction ou la selle. Un signe particulier: la céphalée est agr. en bâillant. On trouvera chez Agaricus ce bâillement qui précède la crise d’épilepsie ou qui accompagne les douleurs. Agaricus est aussi un médicament indiqué dans la migraine des enfants qui souffrent de chorée, avec confusion, qui se déclenche après le moindre effort visuel, à suite à des causes nerveuses (Farokh). Notre ami Farokh ajoute Agaricus (ainsi que China) à la rubrique Roule la tête pour calmer les douleurs. Je n’ai pas encore rencontré Agaricus dans cette indication mais par contre Tarentula de si nombreuses fois, notamment dans les cas terminaux hyperalgiques que je suggère de passer ce dernier au 3eme degré. Pensez aussi à Agaricus dans l’insolation, il est souvent indiqué avec Belladona et Cactus. Yeux Dans la mesure où les yeux sont finement innervés, il est évident que nous trouverons avec Agaricus de très nombreux symptômes dans cette sphère… Je vais tenter d’être concis. Amblyopie après un effort visuel soutenu (Ruta) (corriger la traduction en remplaçant Obscurcissement par Amblyopie). Tressautement des paupières et des muscles oculaires en lisant ou avant une crise d’épilepsie ; > en lavant à l’eau froide. Nombreux tics (y compris le besoin fréquent de s’essuyer ou de se frotter les yeux) et surtout clignements des paupières. Un signe qu’on observe souvent dès les premières minutes d’entretien : le mouvement des globes oculaires (voyez le répertoire pour les détails). Oreilles Otalgie en étant exposé à l’air froid. D’une façon générale Agaricus voit toutes les extrémités peu irriguées souffrir terriblement de l’exposition au froid. C’est le remède numéro un des engelures. L’enfant se met un doigt dans l’oreille pour se soulager (Cina, Sil, Arund). Les oreilles sont souvent rouges. Nez Epistaxis pendant la céphalée ou en se mouchant le matin. De nombreux éternuements le matin au réveil ou en sortant au soleil. L’enfant est très sensible aux odeurs. Souvent il se mouche, sans qu’on puisse vraiment savoir si cela relève du tic nerveux ou parce qu’il se plaint d’avoir quelque chose dans le nez (Stict). Agaricus est un médicament de rhume des foins avec les éternuements paroxystiques, le chatouillement dans la narine droite, les oreilles et le palais et l’irritation du larynx. Le bout du nez est rouge, ceci étant spécialement marqué l’hiver bien entendu. Visage L’enfant présente souvent le tic de se lécher les lèvres qui deviennent crevassées (comme dans Natrum muriaticum au milieu de la lèvre supérieure). Transpiration froide du visage. L’expression est volontiers « bébête ». Tics de n’importe quel muscle du visage. Digestif L’enfant a une faim exagérée en général, surtout le soir (Nat-m). Souvent ils ont un comportement assez glouton, et de la distension après manger, des éructations, voire une flatulence abondante. C’est le prétexte à de nombreux concours de pets… La soif est constante. Aversion : œufs (ajout), pain et viande. Désirs : Œufs (ajout), sel (ajout). Agaricus est un remède de la colique des nouveaux nés quand il y a une très forte flatulence, > après avoir passé une selle, ou si l’on porte l’enfant en plein air. Pendant ces crises, il y a une sensibilité autour du nombril (Plb, Verat). Urinaire Miction involontaire quand l’enfant est excité (ajout de Farokh, qui m’a permis de prescrire une fois Agaricus en quelques instants…) Toux Gros remède de toux laryngée, de toux allergique. La toux se termine par des éternuements ou s’accompagne d’éternuements. La toux est très violente et force l’enfant à se plier en deux. Les crises se suivent de façon rapprochée, et font remonter des mucosités abondantes (Coc-c ; agr. au réveil, agr. en s’endormant, et surtout agr. en touchant le conduit auditif (Lach, Sil, Tarent, etc.) ; l’enfant doit se mettre en position assise. Membres Douleurs de croissance. Secousses, notamment des membres inférieurs, en s’endormant. Pataud et maladroit, l’enfant trébuche en marchant ou laisse tomber les objets. Sommeil Le bébé s’endort en tétant (créer la rubrique et ajouter Calc-p, Kali-c, Phos) ou après la tétée (créer la rubrique et ajouter Nux-v)... L’enfant est bien souvent trop excité pour s’endormir, ou c’est le prurit ou la douleur des jambes qui l’empêchent de dormir, Généralités Farokh écrit que la plupart des troubles sont améliorés au bord de la mer (Med, Tub). Les signes de chorée et de convulsions sont pléthore. Pensez à Agaricus dans les suites de méningite. Les convulsions sont améliorées après avoir vomi, d’une façon générale la plupart des troubles d’Agaricus sont mieux après un écoulement (Lach, Phos, Sulph, Puls). Auteur: Dr. Edouard Broussalian Source: Planète Homéo, http://www.planete-homeo.org/pros/matiere-medicale/agaricus.htm