Cas clinique de psoriasis. Ambra grisea.

Mai 1988: Norbert est âgé de 32 ans, célibataire et travaille comme ouvrier communal. Suite à un psoriasis généralisé sur tout le corps, il vient me consulter. Comme traitement il utilise une pommade au calcipotriol, daivonex®, des crèmes à la cortisone, locoid® et diprolène®, et il prend des capsules aux huiles de poisson, beromegan®. L’anamnèse nous apprend que sa mère est décédée l’année dernière à l’âge de 65 ans d’une cirrhose du foie avec varices de l’œsophage et ce après un an de maladie. Lorsqu’il avait 14 ans, son père est mort à l’âge de 51 ans d’un cancer du poumon. A l’âge de 10 ans, il contractait une tuberculose du poumon, depuis lors ce psoriasis a commencé. Les éruptions débutaient au visage et se développaient sur les bras et le dos, jusque sur les membres inférieurs. Il s’agit d’une éruption rosée très discrète presque pointue, avec d’abondantes squames très fines. Ces éruptions sont principalement remarquables à la base du nez et aux paupières supérieures. Il n’a quasi pas de démangeaisons, quelques-unes seulement lors de la toilette. Son psoriasis s’accroît fortement à cause du stress et en se baignant. Il a énormément de pellicules dans les cheveux, pour lesquelles il emploie du shampooing de ketoconazole, nizoral®. Il a normalement bon appétit avec une préférence marquée pour les fruits et un léger penchant pour les douceurs. Il n’a absolument pas envie d’ail ni d’abats. Il boit du café et du cola en abondance. Il ne boit pas d’alcool et ne fume pas. Les selles sont normales, mais l’huile de poisson provoque une diarrhée jaunâtre avec nausées mais sans vomissements, ce qui rend difficile son traitement à l’huile de saumon pour son psoriasis. Il est assoiffé et transpire énormément. Ce n’est pas un type frileux. Toutefois il attrape mal de tête dans les courants d’air ou par temps venteux. Il a aussi mal de tête après avoir dormi longtemps, après s’être totalement reposé. Il n’a jamais mal de tête lorsqu’il se lève à son heure habituelle. Son sommeil est toujours curatif, quoiqu’il rêve encore assez bien de ses parents qui sont décédés. A la Toussaint, il se sent d’ailleurs toujours dépressif. Depuis des années il a une petite toux nerveuse, une toux sèche qui est très agaçante lorsqu’il se fâche, mais aussi lorsqu’il s’énerve pour toutes sortes de futilités. Il n’y a jamais de glaires, sauf de petites au fond de la gorge. C’est un garçon très timide, modeste, vivant en bonne intelligence et serviable avec les voisins et les membres de sa famille. Il est volontiers seul et évite toutes sortes de disputes. L’injustice le blesse très fort. Le mensonge et la tromperie l’irritent au plus haut point. Il a un manque total de confiance en lui, doute de lui-même, de peur de faire quelque chose de travers ou de ne point pouvoir mener à terme son projet. Il s’agit d’un grave complexe d’infériorité. Je ne peux mieux le décrire que comme un «pauvre diable…», vraiment un garçon pitoyable. Il se sent souvent fatigué et sans énergie. Il n’est absolument pas sportif. Il a été soigné successivement avec Pulsatilla, Mahonia, Phosphorus et Magnesia muriatica, mais sans résultat. Ce qui est important ici c’est l’image générale de cet homme, la première impression qu’il m’a donnée, c’est d’être « un vrai pauvre type ». Valorisation et répertorisation des symptômes: 1. Mind, Confidence, want of self-confidence 2. Mind, Timidity 3. Skin, Eruptions, psoriasis 4. Cough, nervous 5. Head, Dandruff Phos. Lyc. Sulph. Bry. Calc. Graph. Kali-c. Kali-s. Nat-m. Ars. Canth. Aur. Alum. Staph. Thuj. Ambr. 1. 1 2 1 2 1 1 2 2 2 1 1 2 1 1 1 1 2. 3 3 3 3 3 2 3 2 2 2 1 2 2 1 1 1 3. 2 3 2 1 2 2 2 2 1 2 2 1 1 1 1 1 4. 1 - - - - - - - - - - 1 - - - 1 5. 3 2 3 2 2 3 1 2 3 2 3 - 1 2 2 - Total: 5/10 4/10 4/9 4/8 4/8 4/8 4/8 4/8 4/8 4/7 4/7 4/6 4/5 4/5 4/5 4/4 Novembre 1989: R/ Ambra grisea 6-12-30²-200-MK Ambra grisea, l’ambre grise, est formé du résidu digestif de l’intestin du cachalot. Le cachalot, physeter macrocephalus, est une très grande baleine qui vit dams les mers tropicales et subtropicales. Cette première impression est d’ailleurs confirmée par une analyse supplémentaire plus approfondie durant les consultations suivantes. Valorisation et répertorisation des symptômes: 1. Mind, Confidence, want of self-confidence 2. Mind, Timidity, company in 3. Mind, Childish behaviour 4. Mind, Company, aversion to, strangers, aversion to the presence of 5. Mind, Mildness 6. Mind, Ambition, loss of 7. Perspiration, Profuse 8. Skin, Eruptions, psoriasis 9. Cough, nervous Ambr. Sep. Lyc. Ars. Sulph. Calc. Phosp. Ph-ac. Thuj. 1. 1 - 2 1 1 1 1 2 1 2. 2 - - - - - - 1 - 3. 1 1 1 1 1 2 - 2 - 4. 3 2 1 - - - - - 2 5. 1 2 2 3 2 2 2 1 2 6. 2 2 - 1 2 - - - - 7. 1 3 3 3 2 3 2 3 2 8. 1 3 3 2 2 2 2 1 1 9. 1 - - - - - - - Total: 9/13 7/13 7/12 7/11 7/10 6/10 6/8 6/10 6/8 Décembre 1989: R/ Ambra grisea 200-MK Février 1990: R/ Ambra grisea XMK Mars 1990: R/ Ambra grisea MK Juin 1990: R/ Ambra grisea XMK Août 1990: R/ Ambra grisea LMK Novembre 1990: R/ Ambra grisea LMK Les squames diminuaient lentement, après quoi la rougeur disparaissait également. Sur le visage, où les éruptions avaient commencé, le psoriasis restait le plus longtemps à sommeiller pour ensuite disparaître là aussi complètement. Il s’est vraiment transformé positivement en général: il ne donne plus l’impression d’être ce grand malchanceux et il est allé suivre des cours d’informatique pour accomplir des tâches administratives aux magasins communaux. Entre-temps, il a aussi acheté une maison, dont il effectue lui-même la restauration. Vous voyez, j’ai eu vraiment beaucoup de chance ce jour là ! Matière Médicale schématique d’AMBRA GRISEA MANQUE DE COMMUNICATION CRAINTE DE PAUVRETÉ, de problèmes financiers. Surmenage des travailleurs indépendants: toujours en société! Ma clientèle m’épuise! Se laisser abuser par tout un chacun : de peur de perdre les autres Crainte d’être « foulé aux pieds. » DÉGOÛT POUR LA COMPAGNIE. Volontiers seul. Timidité. Peur des gens. Rougir rapidement, le visage pale, avec des palpitations cardiaques. dd. Sumbulus moschatus Peur de rougir. Nerveux, anxieux lorsqu’on regarde ses mains. Ne peut travailler en équipe. Tousser et transpirer en compagnie. Ne pas supporter une conversation. Profond sentiment d’infériorité. Se sentir extrêmement sale, comme des déchets. Cfr. résidu intestinal de physeter macrocephalus Le raté. Difficulté pour comprendre un texte écrit. Compréhension lente. Mémoire fragile. Peu apte à écouter une réponse. Changer continuellement de sujet de conversation. Dépression. Ne plus pouvoir sourire. Ne supporter aucun visage rieur. Se tracasser longtemps après des expériences désagréables. dd. la dépression de Kali phosphoricum, Cocculus indicus Pleurer et trembler en écoutant la musique. Hypersensibilité nerveuse. dd. Cimicifuga racemosa Irritabilité. dd. Castoreum Très émotif. Susceptibilité pour les plus petits soucis, pour des impressions, souvent une imagination bizarre ou fortement démesurée. Trop facilement exagérer: faire des montagnes d’un petit rien. Hystérie. Insomnie agitée : endormissement difficile, envie de quitter le lit. Avec tiraillements musculaires. Fort besoin érotique. dd. Moschus moschiferus Masturbation. Nymphomanie. Etiologie: décès d’un membre de famille, dd. Ignatia amara divorce, surmenage, des pertes financières, sénilisme, dd. Conium maculatum violence sexuelle chez des enfants, suivie de constipation. Jeune fille maigre et mondaine, qui parait rapidement vieille. Anémie. Vertiges chez les personnes âgées. Bourdonnements d’oreilles. Spasmes. Sentiment d’une boule dans la gorge. Crispations au visage. Eructations. Pyrosis après absorption de lait. Epistaxis au moment des règles, en se lavant. Obstruction nasale chronique. Coryza. Rhume des foins. ASTHME NERVEUX: agr. coït, émotions, compagnie, musique amel. manger chez des enfants et des vieillardsImpossibilité d’uriner ou d’aller à la selle en présence des autres. Pertes de sang inter menstruelles, après un tout petit effort. Démangeaisons vulvaires. Plaintes utérines, agr. s’allongeant. Douleurs aux coudes. Coude de tennis. Crampes aux doigts en prenant quelque chose. Crampes aux mollets. Engourdissement sur tout le corps le matin. Démangeaisons brûlantes. Peau sèche. Ongles friables. Chute des cheveux. Sensation de brûlure et de froid. Rarement soif. Agr. présence d’autres personnes., lumière, musique, chaleur, s’allongeant. Désir : parfums. Auteur: Dr. Yves Faingnaert, président du groupe de travail "Calcarea". Présenté à un congrès du INHF à Chambéry, à l'école Belge VSU, au Centre Liégeois d'Homéopathie (CLH) à Liège et à St Petersbourg en Juin 2006.